Opération MEBAR.



Dans le cadre de l'opération Mebar, la Wallonie accorde une subvention aux ménages à revenu modeste pour la réalisation, dans leur logement, de travaux qui vont leur permettre d'utiliser plus rationnellement l'énergie comme par exemple le remplacement de châssis ou de portes extérieures, des travaux d'isolation, l'installation d'un poêle, le gainage d'une cheminée, le placement d'une chaudière ou d'un chauffe-eau...

La liste complète des travaux concernés se trouve dans l'Arrêté du Gouvernement wallon du 23 décembre 1998.

La subvention peut aussi être accordée à un ménage ou un demandeur vivant dans une caravane ou un chalet situé dans un camping ou un parc résidentiel de week-end. Si le demandeur est locataire, il doit obtenir au préalable l'accord de son propriétaire.


Augmentation du montant de la subvention


Le montant maximal de cette subvention, qui n'avait plus été revu depuis 2002,  est augmenté et va passer de 1365 € à 2000 € max. Ce montant actualisé devrait, par exemple, permettre aux bénéficiaires de subventionner jusqu'à totalement l'installation de certains systèmes de chauffage par exemple.

Élargissement du critère revenu

Les bénéficiaires seront désormais plus nombreux. Ce seront désormais les ménages disposant d'un revenu inférieur à l'équivalent du RIS majoré de 30 % qui pourront y prétendre. Auparavant, le seuil était fixé à l'équivalent du RIS majoré de 20 %.

À titre d'exemple, le RIS +20 % correspond à un revenu de 1 180 €/mois pour un isolé, et le RIS +30 % à 1 280 €/mois.

Adaptation de la liste des travaux

Divers travaux peuvent bénéficier du dispositif MEBAR, parmi lesquels : isolation des parois, remplacement de vitrages et châssis, remplacement de systèmes de chauffage, gainage d'une cheminée...

La liste des travaux concernés par cette subvention va être adaptée. Ex : les poêles à charbon ne pourront plus être subventionnés.


Entrée en vigueur prévue en mai 2022.


Cet arrêté du Gouvernement wallon entrera en vigueur après sa publication au Moniteur belge, soit vers la mi-mai 2022. Il sera cependant complété par un arrêté ministériel qui prévoit des dérogations pour les ménages sinistrés lors des inondations. Un délai de 5 ans s'applique normalement entre deux travaux soutenus par MEBAR. Ce délai ne sera pas d'application pour les installations détruites lors des inondations.

Fond social chauffage.



La facture de chauffage domestique grève encore considérablement le budget du ménage. De ce fait, de nombreuses personnes percevant un faible revenu risquent de rencontrer de sérieuses difficultés pour se chauffer.

C’est pourquoi l'asbl Fonds Social Chauffage a été créée en 2004. Le Fonds intervient partiellement dans le paiement de la facture de chauffage des personnes qui se trouvent dans des situations financières précaires.
Le Fonds Social Chauffage est une collaboration entre les pouvoirs publics, les CPAS et le secteur pétrolier.

Le Fonds Social Chauffage est financé par une contribution de solidarité sur tous les produits de pétrole destiné au chauffage (le gasoil de chauffage et le gaz propane en vrac).